Florence Dréan | Les Allergies
18918
post-template-default,single,single-post,postid-18918,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,paspartu_enabled,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Les Allergies

Florence-Drean-Naturopathe-Chaponost-Eternuement

Autant certains accueillent le printemps avec joie, autant pour d’autres cette saison, avec l’arrivée des pollens, marque l’apparition de nombreux symptômes : nez qui coule, éternuements, toux, irritation des yeux, démangeaisons, mal-être, fatigue…

Vous êtes de plus en plus nombreux à souffrir d’allergies !

En effet, d’après les chiffres de l’INSERM, on observe une augmentation de 38 % des allergies dans les pays industrialisés ces 20 dernières années… et ce nombre ne cesse de s’accroître.

Qu’est-ce qu’une allergie / Son fonctionnement ?

Un système de défense perturbé !

Normalement, le rôle du système immunitaire est de reconnaître les substances nocives (antigènes) comme les virus, puis de produire des anticorps (immunoglobulines) et des globules blancs (lymphocytes) pour les combattre.

Mais, dans le cas de l’allergie, ce mécanisme se déclenche face à une molécule inoffensive (comme de la poussière), traitée comme un antigène.

Ses manifestations :

L’allergie se manifeste par une réaction physique immédiate.

Elle est détectable dans le sang par la présence d’anticorps (IgE, IgA) fabriqués contre des substances étrangères. Les tests cutanés pratiqués par les allergologues mettront aussi en évidence certaines allergies.

Différentes manifestations allergiques peuvent apparaître : respiratoire, cutanée, oculaire et choc anaphylactique. Certaines allergies peuvent même être mortelles (l’allergie à l’arachide est l’une des plus répandues).

Le danger ne vient donc pas de « l’intrus », mais de la réaction allergique.

Mécanisme de la réaction allergique

Réaction allergique
Cliquez pour agrandir...

Des facteurs aggravants/déclenchants

Des intestins malmenés :

Environ 80 % des cellules immunitaires sont dans nos intestins !

La membrane de l’intestin grêle est une barrière immunitaire qui a pour but de nous protéger.

Mais elle est souvent mise à rude épreuve en raison d’un mode de vie peu sain, d’une mauvaise alimentation, d’un stress récurent…  Ces facteurs répétés engendrent une inflammation digestive qui devient chronique au fil du temps. L’enveloppe de l’intestin grêle devient alors poreuse, laissant ainsi passer certaines toxines dans le sang (toxines qui auraient dues être éliminées). Ces substances rentrent ainsi en contact avec le système immunitaire qui met en place des réactions inflammatoires inappropriées, dont font partie les allergies.

Florence-Drean-Naturopathe-Charly-Intestins

Un foie encrassé :

Le foie est l’usine de détoxination du corps !

Lorsque notre sang est rempli de toxines (en raison d’un intestin mal en point, comme expliqué ci-dessus), il va alors surcharger le foie. La détoxication hépatique sera ainsi perturbée et réduite, ce qui aura notamment pour conséquence d’entretenir un terrain allergique.

Mais également un mental pas toujours au top !

Il n’est plus à prouver que le stress, les contrariétés ou encore les chocs émotionnels ont un rôle non négligeable sur notre immunité. En effet, ils fragilisent notre terrain.

Florence-Drean-Naturopathe-Irigny-Laval-Foie
Florence-Drean-Naturopathe-Saint-Genis-Laval-Cerveau

Les moyens naturels pour renforcer votre terrain et vous prémunir des allergies

En naturopathie, des conseils d’hygiène vitale ainsi qu’un travail sur les intestins et le foie permettront de renforcer les organes d’élimination (émonctoires) et de réduire le risque d’allergies.

Voici quelques-uns de mes conseils :

  • Une alimentation saine, la plus naturelle possible (produits bio de préférence, non transformés) doit être notre carburant quotidien.
  • Epicer ses plats avec du curcuma (excellent anti-inflammatoire naturel).
  • Limiter les aliments qui augmentent l’inflammation, comme les laitages animaux, le gluten…
  • Augmenter ses apports d’oméga 3 (poissons gras et certaines huiles) aux vertus anti-inflammatoires et apaisants du système nerveux.
  • S’assurer de son statut en vitamines et minéraux. Par exemple : un faible taux de vitamine D peut favoriser un terrain allergique, alors qu’un apport suffisant de magnésium permet de réduire la sécrétion d’histamine.
  • Mais aussi limiter les ondes (écrans, Wi-Fi…) qui fragilisent le terrain.

Des plantes tels que le plantain, les graines de périlla, l’huile de cumin noir (la Nigelle) ou le bourgeon de cassis, ainsi que les œufs de caille auront un impact positif sur un terrain allergique.

Une bonne gestion du stress et des émotions contribuera à un meilleur équilibre et un terrain moins propice aux allergies. Voici quelques outils/techniques que j’utilise et que je pratique à mon cabinet de naturopathie :

  • les Fleurs de Bach,
  • les massages bien-être anti-stress,
  • les séances d’EFT (Technique de Libération des Emotions),
  • les séances d’alpha-hypnose (programmes associant CD et lunettes à signaux lumineux)…

Par ailleurs, je pratique la méthode Bye Bye Allergies (BBA), traitement énergétique des allergies, des intolérances et des hypersensibilités.

Florence-Drean-Naturopathe-Craponne-Logo Bye Bye Allergies

Vous trouverez tout le détail
de la méthode BBA sur mon site : Traitement des allergies

Chez la personne allergique, son cerveau (qui est une « usine d’associations ») a perçu et enregistré une substance comme une menace pour son organisme. Il mobilise son système immunitaire contre cette invasion et se désorganise face à cette chasse à l’intrus inappropriée.

Il s’agit donc de rectifier le déséquilibre des énergies, cause de la pathologie, ce qui va corriger cette perception erronée du cerveau.

La méthode BBA va permettre cette correction par le biais des méridiens d’énergie et les nerfs.

Cette méthode efficace et indolore agit sur toutes les formes d’allergies et d’intolérances.

Bonus

Si vous êtes sensibles aux pollens, je vous invite à consulter le calendrier des pollens les plus allergisants par région, sur le site de l’INSERM : http://allergo.lyon.inserm.fr/ALLERGOLOGIE_GENERALE/2-2_Calendrier_pollinique.pdf

Vous avez aimé cet article ? Vous avez le droit de le partager.